marsha8adkins

Nov 18, 2016 at 22:35 o\clock

Les actualités de la Roumanie et de la Moldavie pour le Mois de Juin 2016 de Eastrategies

1. Eastrategies Page 1 Actualité macro-économique en Roumanie Population : 19,947 millions d’habitants PIB en 2014 : 151,47 milliards EUR PIB par habitant en 2014 : 7.500 EUR/habitant Croissance en 2014 : +2,8 % Croissance prévisionnelle en 2015 : +4 % Flux net d’IDE en 2013 : 2,71 milliards EUR Salaire minimum brut garanti à partir du 1er mai 2016 : 280 EUR (1.250 RON) Salaire moyen brut mensuel, en avril 2016 : 643 EUR (2.879 RON) Taux d’inflation en 2014 : 1,1 % Taux de chômage en juillet 2015 : 4,9 % Place de la France dans les échanges commerciaux : 3ème client, 4ème fournisseur Stock IDE français en 2011 : env. 7 milliards EUR, France – 3ème rang parmi les investisseurs étrangers Cours EUR/RON au 30.06.2016 : 1 EUR = 4,5210 RON NOUVEAUTES Juin 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis.

2. Eastrategies Page 2 Actualité politico-économique en Roumanie La Roumanie souhaite rejoindre la BAII : Le gouvernement roumain a approuvé le début des discussions concer- nant l'adhésion du pays à la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (BAII) proposée par la Chi- ne. Un protocole a été adopté à cet égard par le cabinet, a annoncé le porte-parole du gouvernement Dan Suciu. L'adhésion du pays à la banque permettrait à la Roumanie d'emprunter pour des investissements, a précisé le por- te-parole. « C'est l'une des organisations nouvellement établies qui facilitent les investissements pour les pays asiatiques, mais il y a également de nombreux pays européens qui sont déjà membres de cette banque, construite autour des réserves financières rendues disponibles par la Chine », a-t-il ajouté. La BAII a été proposée par le pré- sident chinois Xi Jinping en 2013 et a été officiellement établie en fin d'année dernière. Avec un capital autorisé de 100 milliards de dollars, c'est une banque de développement multilatérale qui se concentre sur le développement des infrastructures et d'autres secteurs productifs en Asie. Plusieurs pays de l'Union européenne, dont l'Allema- gne, l'Autriche, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne et le Royaume-Uni font partie des 57 membres fonda- teurs de la BAII. Le mois dernier, la BAII a atteint un accord avec la Banque européenne d'investissement et la Ban- que européenne pour la reconstruction et le développement afin de promouvoir le développement économique et les investissements à travers les pays où ces banques sont actives. (Source : peopledaily.com.cn) Agriculture : Le ministre de l’Agriculture Achim Irimescu a déclaré dans une interview que la création d’une Agen- ce de suivi des prix s’avérait nécessaire, dans un contexte où la Roumanie avait enregistré des pertes faute de ne pas avoir contrôlé les prix des importations. Le ministre a affirmé que les aides de minimis agricoles étaient por- tées à 15.000 euros et que le projet des mutuelles dans l’agriculture était repris, les fermiers devant contribuer de 35% du capital. Selon le ministre, les premiers appels d’offres en vue de la réfection du système d’irrigation al- laient être lancés en 2016. (Source : Jurnalul national) François Hollande attendu en Roumanie cet automne : Le président français a communiqué au Premier ministre roumain son intention de venir en Roumanie cet automne, accompagné d'une délégation de chefs d'entreprises. Cette annonce a été faite dans le cadre de la visite du Premier ministre roumain en France. Reléguée en second plan derrière le match d'ouverture de l'Euro entre la France et la Roumanie – les Bleus ont gagné 2 à 1 –, la visite de deux jours à Paris de Dacian Ciolo? a été fructueuse. « Il y a plusieurs projets d’investissement, en termes d’in- frastructures, d’énergie qui nous intéressent, Roumanie et France, ensemble », a déclaré François Hollande lors d'une conférence de presse commune. La Défense, la sécurité des frontières et l'entrée de la Roumanie dans l'es- pace Schengen sont des sujets qui ont également été développés. Dacian Ciolo? a ensuite rencontré son homolo- gue, Manuel Valls, avec lequel il a signé une nouvelle feuille de route dans le cadre du Partenariat stratégique en- tre les deux pays. L'immigration, l'énergie et la lutte contre le terrorisme sont quelques uns des sujets qui y figu- rent. L’agenda de Dacian Ciolos a encore comporté des rencontres avec le ministre français de la Défense, Jean- Yves Le Drian, et des représentants de l’Académie française d’agriculture. (Source : Lepetitjournal.com/Bucarest) NOUVEAUTES Juin 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis.

3. Eastrategies Page 3 Harlem Désir en Roumanie pour parler de coopération bilatérale : Le Secrétaire d’Etat français chargé des Affai- res européennes, Harlem Désir, était en Roumanie, à l'invitation du ministre roumain des Affaires étrangères, Lazar Comanescu. Les deux hommes ont parlé du partenariat stratégique entre la France et la Roumanie, récem- ment mis à jour, de l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen et du laser ELI-NP. « L'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen consoliderait la capacité de l'Union européenne de sécuriser ses frontières externes », a insisté M. Comanescu, lors d'une conférence de presse commune. Quelques heures plus tôt, les deux diplomates avaient visité le siège très moderne de la Police des frontières roumaine. M. Désir s'est dit « impressionné » par les instruments utilisés par Bucarest pour surveiller ses frontières terrestres, maritimes et aériennes. Il a toutefois estimé que la question de l'entrée de la Roumanie dans Schengen se posait dans un contexte particulièrement difficile pour l'Union européenne, notamment avec la crise des migrants et les attaques terroristes. MM. Coma- nescu et Désir ont par ailleurs rappelé que les Premiers ministres roumain et français avaient signé une nouvelle feuille de route dans le cadre du partenariat stratégique entre les deux pays, qui renforçait la collaboration sur des sujets comme l'immigration, l'énergie et la lutte contre le terrorisme. Enfin, ils ont chacun réitéré l'engagement de leurs deux pays dans la continuité du projet du laser scientifique de Magurele, le plus puissant du monde, et qui a été baptisé ELI-NP. Les deux hommes sont ensuite partis pour Chi?inau, la capitale moldave. (Source : Lepetitjournal.com/Bucarest) Déclin démographique : Le président de l’Institut national des statistiques (INS), Tudorel Andrei, a évoqué les perspectives démographiques de la Roumanie lors de la http://eastrategies.fr - cabinet conseil en veille stratégique - cérémonie de lancement du projet « Etat de la nation. Construction d’un système innovant visant à renforcer les politiques publiques ». Il a déclaré que la Roumanie en- registrerait dans 30-40 ans, une baisse de la population pouvant aller jusqu’à 14-15 millions d’habitants. Le prési- dent de l’INS a également évoqué la démographie vieillissante de la Roumanie, sur fond de l’émigration et de la baisse du taux de natalité, signalant qu’en Roumanie le taux de la mortalité infantile (de 9 à 1 000 décès de nou- veau-nés) était trois fois supérieur à la moyenne européenne. (Source : Economica) Les hypermarchés devront proposer au moins 50% de produits roumains : La Chambre des députés a adopté une loi qui oblige les enseignes de la grande distribution à proposer au moins 50% de produits roumains dans leurs rayons pour favoriser les circuits courts. Le texte concerne les aliments suivants : viande, œufs, fruits et légumes, miel et produits laitiers et boulangers. Cette prévision ne concerne toutefois que les réseaux de grande distribu- tion qui enregistrent un profit de plus de deux millions d'euros. (Source : Lepetitjournal.com/Bucarest) Toujours plus de cash utilisé en Roumanie : Ce sont les spécialistes du quotidien économique et financier Ziarul Financiar qui ont donné cette statistique intéressante concernant le volume de liquide en circulation en Rouma- nie. Son montant total dépasse les 48 milliards de lei (10,6 millions d'euros) sur les quatre premiers mois de l'an- née 2016. Soit 17% de plus que sur la même période pour l'année dernière. Il s'agit tout simplement d'un nouveau record. En comparaison avec l'année 2008 et le début de la crise, ce volume de cash dans l'économie a doublé (plus de 5 millions d'euros à l'époque sur la même période). Même si les paiements électroniques ont eux-aussi augmenté, les Roumains sont toujours plus enclins à utiliser du liquide dans leur vie quotidienne. (Source : Lepetitjournal.com/Bucarest) NOUVEAUTES Juin 2016 Correspondant Bretagne Commerce International, Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et BNP Paribas Fortis.

Comment this entry

Attention: guestbook entries on this weblog have to be approved by the weblog\s owner.